Skip navigation
Caproni_F5_top.jpg

Aero Caproni Trento F5

La période d'après guerre n'a pas été facile pour la vielle firme italienne CAPRONI. Elle a eu d'énormes difficultés et on a annoncé à  plusieurs reprise sa disparition.

Avec la sortie du F.-5 , sous sa nouvelle identité « Aero Caproni Trento » il était permis de croire qu'elle les avaient surmontés. Il est assez curieux de constater que le nom de Caproni refait surface précisément à  la sortie d'un avion à  réaction, formule dont il fut probablement l'un dès premier réalisateur au monde, avec le Caproni-Campini.

Caproni_F5_26.jpg
Caproni F5, photo prise lors des tous premiers vols. L'avion n'a pas encore reçu son immatriculation. Source Aviation magazine Juillet 1952
Caproni_F5_21.jpg
Caproni F5 après son premier vol. Source : Aviation Magazine juin 1952
Caproni_F5_23.jpg
Caproni F5 (Source Royal Air Force Review - 1952)

Le F5 est le second avion à  réaction moderne produit en Italie après le Fiat G-80, celui-ci étant, il est vrai, beaucoup plus puissant.

C'est un petit monoplan à  aile basse, biplace en tandem, d'une ligne résolument moderne pour l'époque.

Dés son premier vol, réalisé par pilote d'essai Ernesto Zanlucchi le 17 mai 1952 sur l'aéroport Malpensa de Milan, il ne fit aucun doute que le F5 était un avion réussi.

Le même jour Zanlucci, puis Vico Rosaspina, prirent les commandes et effectuèrent à  son bord toute une gamme d'acrobaties : tonneaux, looping, amorce de vrille, ... Le F5 se révéla d'une maniabilité remarquable.

Les premiers essais permirent d'enregistrer un certain nombre de performances :

  • La vitesse maximum au sol est elle fixée à  360 km.h.
  • A 3.000 m le F.-5 atteint facilement 315 km.h.

Les performance de décollage et d'atterrissage sont excellente. il est apparu, dés les vols des 20 et 22 mai, que le F.-5 se posait à  la façon du Rondone ( F.-4 Rondone autre création de Stelio Frati, dont la publicité de l'époque ventait les performances d'atterrissage), et que sans volet ni frein il s'arrêtait après une course inférieur à 300 m.

Les essais officiels du Veritas italien situent les distances d'atterrissage en :

  • 241 m
  • 154 m en se servant à  la fois des volets et des freins.

La vitesse ascensionnelle était excellente si l'on tient compte qu'il s'agit d'un appareil pesant 750 kg en ordre de vol et qui cependant ne disposait que d'un réacteur 150 kg de poussée

Toute ces performances résultèrent de nombreux vols et confirmèrent tout le bien que l'on pensait du F5. 

Là  encore l'opinion de Vico Rosaspina est formel : Le F.-5 a " la stabilité et la manœuvrabilité d'un planeur " il est d'un pilotage agréable, très facile et très solide.

A ces qualités, il ajoute celle d'être tout en bois, d'une structure simple, d'être, par conséquent, économique, facilement réparable. A signaler également, sur le F.-5, les dimensions et le dessin du secteur transparent. celui-ci donne aux deux pilote une excellente visibilité. 
De plus, il se raccorde, à  l'arrière, avec le reste du fuselage, sans décrochement, sans solution de continuité, ce qui contribue à  la belle ligne de l'appareil.
Par ailleurs les entrées d'air ont été dessinées de telle sorte qu'elles ne gênent pratiquement pas le raccrochement de l'aile au fuselage.

Voilure

Le Caproni F.-5 est un monoplan cantilever à aile basse, dont l'intrados affleure la surface ventrale du fuselage. Cette aile, de forme en plan trapézoïdale, à bord marginaux légèrement arrondi est affectée d'un légère flèche et d'un dièdre assez prononcé qui part de l'emplanture.

Fuselage et empennages

Le fuselage est une coque de section ovale : couples simples et en caisson, recouvert de contreplaqué de bouleau. Ce fuselage est en deux parties; la première comprend l'habitacle (deux places en tandem) et supporte la jambe avant du train; la seconde comporte le réacteur et naturellement les attaches des empennages; Les deux sections sont réunies par des boulons.
Les empennages, classiques, sont cantilever.

Caractéristiques

Dimensions

Envergure7,65m
Longueur totale6,625m
Allongement6,2m
Surface alaire10

Masses

Masse à  vide490Kg
Masse maximale750Kg 

Performances

Vitesse max360km/h
Autonomie300km
Plafond Pratique8000m

Turboréacteur

TURBOMECA Palas150Kgp

Atterrisseurs

L'atterrisseur est un tricycle escamotable. Pour le train avant, amortissement oléo-pneumatique à  longue course, roue directrice commandée par le palonnier; cette roue se loge dans le fuselage en se rétractant vers l'arrière ; dans la position relevée, la moitié de la roue reste sortie.

Le train principale est fixé en arrière du centre de gravité. Amortissement oléo-pneumatique, frein hydraulique à  bras oscillant (la charnière tourne autour du longeron de l'aile). Les roues s'éclipsent vers le plan de symétrie de l'appareil.

L'escamotage du train est mécanique ; il s'effectue au moyen d'une manivelle fixée à  droite du poste avant.

Caproni_F5_27.jpg
Caproni Trento F5 - Source : Aviation magazine juillet 1954
Caproni_F5_25.jpg
Caproni F5 - Source : Flight 1952
Caproni_F5_22.jpg
Caproni Trento F5 - Source : Aviation magazine juillet 1953
Caproni_F5_28.jpg
Source : Collection Philippe BEZARD
Caproni_F5_24.jpg

Caproni_F5_P3view.png

Appareil(s) produit(s)

Un seul appareil a été construit. Ce Caproni Trento F.5, est préservé au musée Gianni Caproni de Trente (Museo dell'Aeronautica Gianni Caproni ).

Caproni_F5_01.jpg
L'immatriculation I-RAIA a évoluée en I-FACT.
Caproni_F5_02.jpg
Musée Gianni Caproni de Trente.