Skip navigation

FOXJET 3


Lors de la convention de la NBAA de 1977 , la firme Foxjet International dévoilait, sous forme d'une maquette, son modèle triréacteur directement dérivé du biréacteur précédent. L'appareil était proposé au prix d'environ 750 000 dollars contre 500 000 dollars pour le biréacteur.

FoxJet_3_-_01.jpg
Maquette du Foxjet 3, présentée à la NBAA de 1977. Source : Aviation Magazine octobre 1977
FoxJet_3_-_02.jpg
Maquette du Foxjet 3. Source : Aviation week, octobre 1977

Le nouvel appareil devait voler à  plus de 800 km-h en croisière et se poser à  140 km-h. La masse à  vide était estimée à  1 134 kg pour une masse totale de 2 040 kg.

Les modifications dictées par rapport au biréacteur impliquaient une nouvelle position de l'aile (centrage) et, bien sûr, une nouvelle structure de la dérive qui voit passer, dans son emplanture, la manche d'alimentation du troisième réacteur.

Comme le biréacteur, le nouvel appareil devait emporter un pilote et quatre passagers avec peu de bagages, ou trois passagers sans limitation de bagages.

Les arguments ayant dicté la définition du triréacteur étaient, selon son constructeur, le fait que les vols d'affaires les plus courants comportent l'emport de 2, 3 personnes en moyenne annuelle, et ce sur des distances n'excédant pas 800 ou 1 100 km. C'est pourquoi l'autonomie du « Foxjet 3 » avaient été figée autour de 1 600 km au maximum.

Les trois réacteurs devaient être, bien sûr, les mêmes que ceux employés sur le biréacteur, à  savoir des Williams d'une poussée de 272 kgp, à  double flux, pesant 64 kg.

Ce projet comme le précédent a été abandonné.

FoxJet_3_-_P3views.jpg
Plan 3 vues du Foxjet 3