Skip navigation

BD-5 GLUHAREFF


Leolan Mcrorey est le premier propriétaire de BD-5 à  avoir équipé son appareil avec des pulsoréacteurs.
Il s'agit de deux Gluhareff EMG G8-2-130. Ces derniers sont monté en podes, sur une barre en acier de chaque coté à  l'arrière du fuselage.

Cette configuration a été retenue pour créer une séparation entre les moteurs et la cellule en acier afin d'éviter la propagation des ondes sonores.

La petite taille du BD-5 a crée un problème majeur, celui du stockage du carburant (ce problème a aussi été rencontré sur le cricri MC15J).

Il n'est parvenu à  embarquer à  bord que 50 litres de propane. Il n'a trouvé de place que pour installer deux réservoirs, un de 20 et un de 30 litres. En fait, pour une utilisation intéressante, il aurait été souhaitable d'avoir entre 150 et 200 litres.
Le carburant doit être situé le plus prés possible du centre de gravité du BD-5, avec une tolérance de quelques centimètres.

Au lieu d'installer une double manette des gaz, il a décidé de modifier la position des deux moteurs, en les rapprochant fortement du fuselage.

Au cours des tests de l'avion, Leolan a rencontré un autre problème lié cette fois à  la commande de puissance des 2 moteurs qui est unique.

Si l'un des moteurs produit plus de puissance que l'autre, en particulier au décollage, il lui est impossible du fait de cette commande unique de corriger cette asymétrie, avec le risque de ne plus pouvoir maintenir l'avion en ligne de vol. 

 

bd5-Gluhareff_1.jpg
bd5-Gluhareff_2.jpg
Leolan Mcrorey dans son BD-5 bi- G8-2-130, photos prises en 1984 au lac asséché d'El Mirage en Californie.

Cette décision était aussi motivée par la constatation qu'il ne pouvait pas voler correctement sur un moteur à  cause du trop grand bras de levier imposé par cette position, et qui ne pouvait être corrigé au palonnier. La photo ci-dessous montre la nouvelle installation.

bd5-Gluhareff_3.jpg
BD5 Gluhareff dont l'axe de poussé a été modifié en rapprochant ses 2 EMG G8-2-130 du fuselage.