Fouga CM8 R13 Sylphe III

Le Fouga CM8 R13 Sylphe III est directement issu d?une évolution du Cylcone [Sylphe] en sylphe II. C?est, comme ses prédécesseurs, un planeur monoplace à  réacteur auxiliaire Turbomeca Piméné. Le premier exemplaire effectua son « vol de contrôle » le 02 janvier 1952.

Fouga CM8 R13 Sylphe III
Sylphe III ? F-PNKU ? Gap-Tallard (LFNA) Fin des années 70.
Sylphe III de Ch.BEZARD et JP.WEISS ? Gap-Tallard (LFNA) Fin des années 70. Source : Philippe BEZARD

Si la première évolution en Sylphe II avait vu une transformation de la silhouette de l?appareil, avec en particulier un nouveau canopy et un abaissement de la position du réacteur, le passage en Sylphe III c?est traduit par la suppression du patin et de sa petite roulette, par une seule et unique roulette de nez.

La modification la plus importante, du point de vue des performances, concerne le  réacteur Turbomeca Pimene, qui est d?une version plus puissante que celle installée sur les versions précédentes du Sylphe ou du cyclone, puisque délivrant plus de 100 Kgp.

Description générale du Fouga CM8 R13 Sylphe III

Voilure

La voilure est de type médiane monoplan cantilever, mono-longeron à  revêtement travaillant, entièrement en bois, dotée d?un allongement de 13, disposant d?un profil NACA 23014 à l?emplanture et 23012 à l?extrémité. Elle possède des ailerons à fente et des volets Volets de courbure de bord de fuite à fente, le tout en alliage léger et entoilé. 

Empennages

Il s?agit d?un empennage en V, dont les plans fixes sont en bois revêtues de contreplaqué. Les parties mobiles sont en alliage léger revêtus de tôle.

Atterrisseurs

L?atterrisseur est de type monotrace fixe, avec roulette avant orientable, conjuguée au palonnier et béquille auxiliaire arrière.

Organes d?alimentation

Carburants : Kérosène pour le fonctionnement normal, Essence pour le démarrage.

Réservoir de kérosène : 2 x 40 litres dans chaque aile, 1 réservoir central de 50 l dans le fuselage.

Sylphe III, F-PNKU. Source : Philippe BEZARD.
Turbomeca PIMENE sur Sylphe III. Source : Philippe Bezard

Propulseur

Turboréacteur Turbomeca Pimene

Les SYLPHE III ont été équipés d?une évolution du réacteur TURBOMECA PIMENE donnant environ 100 kp.

Poussée au décollage : 100 Kg à  35.000 t/m

Poussée max. continue : 90 Kg à  34.300 t/m

Pour le démarrage, les premiers exemplaires livrés ont été équipé d?une rampe de démarrage à  air comprimée, qui a été par la suite remplacé par un démarreur électrique.

Turbomeca PIMENE sur Sylphe III. Source : Philippe Bezard
Sylphe III, F-PNKU. Source : Philippe BEZARD

Appareils Produits

Le Service de l?Aviation Légère et Sportive (S.A.L.S.) en commandera 4 qui recevront les immatriculations suivantes : F-BFDH, F-BFDI, F-BFDJ, F-BFDK. Suite à  l?abandon du programme, ils seront tous rachetés par J.HEMET de la société HEMET aviation à  Colomiers, puis retransformé en planeur CM8-13.

Le sylphe III N°1 ? F-BFDH devenu F-PNKU devenu F-CRPY

Reconditionné en CM8-13 le sylphe III N°1 a été acheté par Charles BEZARD à  Rudolf NOVIKY en 1974 (qui l?avait lui même racheté à  J.HEMET).

L?appareil a été récupéré dans un état de conservation moyen sur le terrain de Mulhouse.

Le réacteur a été découvert puis acheté aux établissements Couzinet, sur l?île de la jatte à  Neuilly sur Seine. Ces derniers l?avaient acquit pour développer un concept de bateau à  réaction.

Charles BEZARD s?est lancé dans cette remise en état qui a été menée avec l?aide de Turboméca pour une première révision du Piméné, et celle de M.Nouhet menuisier aviation.

L?avion a revolé en 1976. 

Cet appareil est actuellement conservé sur l?aérodrome du Mans

Photo du Fouga sylphe III N°1 avec sa première immatriculation : F-WFDH, source : collection Charles BEZARD
Fouga sylphe III N°1 avec sa deuxième immatriculation : F-PNKU, source : collection Charles. Photo Michel Battarel à Gap dans les années 70
Assemblage du sylphe III N°1, F-PNKU en 1978 à Gap-Tallard (LFNA). Source : Philippe BEZARD
Assemblage du sylphe III N°1, F-PNKU en 1978 à Gap-Tallard (LFNA). Source : Philippe BEZARD
Fouga Sylphe III, n°1 F-PNKU, GAP 1978. Source : Philippe BEZARD
Fouga Sylphe III, n°1 F-PNKU, GAP 1978. Détail des aéro-freins en « demi-lune ». Source : Philippe BEZARD
Philippe et Charles Bezard avec le F-PNKU. Gap, 1974. Photo Jacqueline Bezard
Sylphe III N°1 et N°2 réuni à Gap Tallard, fin des années 70. Source : Philippe Bezard
Photo du Fouga Sylphe III prise avant le premier vol avec les balancines étudiées par Christian Castello

Le sylphe III N°2 ? F-BFDI devenu F-CROI

Ce CM8 R-13 a été acheté avec les 4 autres par J.HELMET. Il a été racheté ensuite par Jean-Paul WEISS, qui avec l?aide de M.NOHIN menuisier aviation à Tallard, l?a retransformé en planeur. Cette dernière transformation a donné lieu à des modifications d?importances portant, entre autre, sur un abaissement de certains cadres du dessus du fuselage, l?adaptation d?une verrière plus basse et profilée, la suppression du volumineux patin avant, des saumons, ?

Photo du Fouga Sylphe III prise lors d?un rassemblement de véhicules anciens au centre de la Montagne Noire. Avec la courtoisie de Jacques Hémet.
Fouga Sylphe ? F-CROI. Photo aimablement communiqué par Jean-Paul Weiss à Charles BEZARD

Le sylphe III N°3 ? F-BFDJ devenu F-CRRE

Reconditionné en CM8-13, le sylphe III ex F-BFDJ a été acquis par Charles BEZARD en 1975. Il est actuellement stocké sur le terrain d?aviation du Mans.

F-CRRE vu dans les années 60 lors d?une fête à Romanin les Alpilles. Lucq et Melotto entourent Joseph Thoret.
Fouga Sylphe III ? F-CRRE ? démotorisé, vue aux Alpilles. Avec la courtoisie de Gérard Guisbourg.
Philippe et Charles BEZARD, Photo prise devant le F-CRRE avant son départ pour Arnage.
F-CRRE, prêt au convoyage. Source : Philippe BEZARD
Fouga Sylphe III ? F-CRRE ? démotorisé, vue aux Alpilles. Avec la courtoisie de Gérard Guisbourg.
Le même F-CRRE, vue aux Alpilles. Avec la courtoisie de Gérard Guisbourg.

Le sylphe III N°4 ? F-BFDK devenu F-CRQQ

Ce CM8 R-13 a été acheté avec les 4 autres par J.HELMET. 

Racheté par C.Melotto, puis transformé en CM8-13 sous l?immatriculation F-CRQQ, il a été Détruit aux Alpilles le 30 octobre 1966.

Le Sylphe III N°4, dépourvu de son réacteur, dans un hangar de Montargis en 1962. Source : Aviation Magazine, Photo de M.Boimare Reste du F-CRQQ, après sa destruction aux Alpilles
e Sylphe III N°4, avec son réacteur
Reste du F-CRQQ, après sa destruction aux Alpilles
F-CRQQ sur le terrain des Alpilles
en_USEnglish
';