saut de navigation
FRANCE

DELTAVIEX

Onera

Le Deltaviex est un avion expérimental conçu par l'ONERA pour évaluer les performances aux basses vitesses sur une configuration d’aile à grande flèche en forme de « queue d’hirondelle », réputée avantageuse par le calcul aux grands Mach supersoniques. Il a été expérimenté en 1954, la fois en vol et en soufflerie.

Le Deltaviex a été conçu en 1953. Il répondait à un contrat passé par l'ONERA à la SNCASO. Il sera construit à l'atelier des prototypes de Courbevoie, sous la direction de l'ingénieur ALIETTE.

Le Deltaviex a fait son premier vol en 1954 avec Robert Fouquet à ses commandes. En fait de vol, l'avion n'accomplira que des sauts de puces, ne quittant jamais l'axe de la piste. Ces essais, au C.R.V/ONERA à Brétigny, firent apparaître une très dangereuse instabilité du contrôle en roulis rendant l’avion impilotable.

Pour corriger ce phénomène, il a été décidé de procéder au contrôle de la circulation de l'air par soufflage au bord de fuite. Deux rampes de soufflage ont été installéee, alimentées par prélèvement sur le Marboré, le dispositif était commandé par un simple gyromètre. Les vols avec ce contrôle automatique furent un plein succès lors de nombreux « sauts de puce » avec enregistrement d’un remarquable amortissement de roulis

Ses expérimentations sont restées secrètes jusqu'au 8 novembre 1956, date à laquelle il a été présenté à la presse. 

Caractéristiques du Deltaviex

ConstructeurONERA & SNCASO
TypeAvion expérimental 
1er vol 1954
Nombre construits1
Equipage1

Motorisation

MoteurTURBOMECAMarboré II
Nombre1
TypeTurboréacteur
Poussée unitaire400 kgp880 lb st

Dimensions

Envergure3,40 m11.2 ft
Longueur7,10 m23.3 ft
Hauteur2,50 m6.9 ft
Surface alaire5,00 m²53.8 sq ft
Allongement

Masses

A vide550 kg1,212 lb
Equipagekglb
Carburant & huilekglb
Maximale920 kg2,028 lb
Charge alaire184 kg/m²184 lb/sq ft

Performances

Vne - Vitesse maximum400 km/h249 mph
Vno - Vitesse de croisièrekm/hmph
Vitesse ascensionnelle à Vne m/sft/s
Vitesse ascentionnelle à Vnom/sft/s
Plafond pratiquemft
Autonomie300 kmmiles
Vitesse d'atterrissage km/hmph
distance de décollage myds

Sur le Deltaviex, les ailerons avaient été conservés. Ils étaient situés en extrémités des ailes, le souflage s'effectuant sur le bord de fuite des volets d'atterrissage. L'envergure très faible (3,40 m) était en partie destinée à produire une inertie et un amortissement très faible en roulis et être ainsi plus favorable aux conditions d'expérimentation. Le jet était formé d'air prélevé sur le réacteur dans une proportion infime (environ 2%). Il alimentait un système (débrayable) de rampe munies de nombreux trous de sorties. Le pilotage s'effectuait avec un délai extrêment court de l'ordre de 5/100 de seconde, produisant un débattement angulaire d'aileron de +/- 2° Pendant son cycle complet d'expérimentation (Brétigny, Meudon, Modane).

Le Deltaviex a changé 3 fois de Canopy, comme on peut le constater entre la photo ci-contre et la précédente.

La voilure

Il s'agit d'une voilure triangulaire avec une flèche de 70° (mesuré sur le bord d'attaque). son épaisseur n'excède pas 6%

Le plan fixe

Il est réglable en vol de +1° à -4°

Le train d'atterrissage

Il est tricycle, rétractable

L’avion ne put jamais réaliser de « vrais » vols pour deux bonnes raisons : d'une part il n’y avait pas de siège éjectable, d’où interdiction de voler par les services officiels, d’autre part une panne de moteur aurait entraîner l’arrêt du contrôle par soufflage.


Exemplaire Produit


L'unique exemplaire du Deltaviex, après avoir été expérimenté en soufflerie à Chalais-Meudon, en vol à Brétigny, a terminé sa carrière dans la soufflerie de Modane (Savoie).

Il a été récupéré en 1984, auprès d'un garagiste de la région, par l'Association des ailes anciennes de Toulouse. Il est depuis dans cette association et peut être vu :

Ailes Anciennes Toulouse

4 rue Roger Béteille

31700 BLAGNAC

Vous pouvez trouver tous les éléments les concernant sur leur site :  http://www.aatlse.org/

Plan d'accès