Sauter la navigation

MS-760 Paris III

La célèbre société Morane-Saulnier, créée en 1911, a été rachetée en 1963 par le groupe Potez. A compter de cette date, et pour toute la période de transistion précédant son intégration dans le groupe Potez, elle prendra le nom de SEEMS (Société d'Exploitation des Etablissement Morane-Saulnier). Les appareils en développement ou production à cette époque étaient le Rallye et ses dérivés ainsi que les MS-760 Paris.

Le Paris III est un bi-réacteur d'affaires destiné aux déplacements rapides, étudié par la SEEMS à Tarbes. Il est dérivé du Paris II dont l'habitable à verrière est remplacé par une cabine confortable et pressurisée à 5/6 places avec porte d'accès latérale. Il a fait sont premier vol à Tarbes le 28 février 1964, avec pour équipage Lucien Colomes pilote et Jean Burolleau, expérimentateur naviguant.

DESCRIPTION

La voilure, monoplane et sans flèche, est sensiblement médiane.

Le fuselage est une coque en deux parties assemblées par 6 boulons dans un plan vertical situé au droit du bord de fuite de l'aile. Le démontage de la partie arrière donne un accès complet à l’installation des réacteurs. La partie avant contient les réacteurs, le réservoir central de carburant, la cabine. Celle-ci, munie d'un toit fixe, est éclairée par 6 hublots, et équipée, outre les deux sièges pilotes, de 4 fauteuils confortables. Les deux fauteuils arrière peuvent se relever séparément contre la cloison arrière, laissant alors un important volume disponible pour les bagages à l'intérieur de la cabine, qui s'ajoute à celui du coffre ménagé dans la partie arrière du fuselage. Une porte de 0,65 m sur 1,16 m, située dans le flanc gauche du fuselage, permet d 'accéder aisément aux diverses places.

L'ouverture et la fermeture de la porte sont commandées, avec des sécurités multiples, par les poignées, intérieure et extérieure, qui agissent sur une série de crochets prenant appui sur l'encadrement de porte et travaillant par arcboutement.

L'empennage vertical est mono-dérive et porte à son extrémité supérieure l'empennage horizontal .

L'atterrisseur est tricycle.

AMENAGEMENT

Le confort a fait l'objet de soins particuliers, aussi bien en ce qui concerne les sièges, que l'insonorisation, le conditionnement d'air à régulation automatique de température de cabine et la pressurisation qui maintient une altitude cabine inférieure à 8.000 pieds jusqu’à une altitude de 30.000 pieds.

EQUIPEMENT

L'antigivrage des entrées d'air des réacteurs est effectué au moyen de gaz prélevés sur les tuyères et sur les ogives situées à l'avant des réacteurs est assuré électriquement, la génération électrique étant effectuée par 2 génératrices. L'équipement radio de l'avion « PARIS III » comprend 2 VHF dont l 'un peut être utilisé en récepteur VOR-ILS, et un radiocompas.

Le « PARIS III » peut recevoir sur demande un pilote automatique, une installation de dégivrage des bords d'attaque d'aile et d'empennages, ou toute variante d 'équipement radioélectrique.

Caractéristiques du Paris III

ConstructeurSEEMS (groupe Potez)
TypeBiréacteur d'affaire
1er vol28 février 1964
Nb. construit1
Equipage5 / 6

Motorisation

MoteurTurbomecaMarbore VI
Nombre2 
TypeTurboréacteurSimple flux
Puissance Max480 kg1050 lb st

Dimensions

Envergure  11,49 m37.70 ft
Longueur10,84 m35.56 ft
Hauteur2,60 m8.53 ft
Surface alaire20,65 m²222.3 ft²
Voie de l 'atterrisseur 2,41 m7.90 ft

Masses

Masse à vide équipé 2 250 kg4,960 lb
Masse totale équipée4 000 kg8,820 lb
Huiles10 Kg22 lb
Kérosène 1 930 litres510 US Gal
 - réservoir principal930 l245 US Gal
 - réservoirs d'aile 600 l158 US Gal
 - réservoirs de bord d'attaque420 l111 US Gal

Performances

Vitesse maximale670 km/h416 mph
Vitesse de croisière rapide 620 km/h385 mph
Vitesse ascensionnelle12 m/s2362 ft/mn
Rayon d'action (30 000 pieds)  2 000 km1080 Nm
Plafond pratique12 000 m39,370 ft
Longueur décollage (passage 15 m)1 300 m1420 yd