Skip navigation
PAYS BAS

AMT Olympus

AMT Netherlands

AMT Netherlands conçoit et fabrique des petits turboréacteurs destinés à la propulsion :

  • d'engins cibles / drones
  • d'avions radiocommandés,
  • d'avions expérimentaux,
  • de planeurs à dispositifs d'envol incorporés,

Le réacteur Olympus a subit deux évolution majeures, l'une en 2004 qui donnera lieu à la version HP et l'autre en 2010, qui offrira, en standard, la possibilité de démarrer directement sur Kérosène.

Il est majoritairement utilisé par la communauté des radio-modélistes, mais aussi par certains professionnels. Une étude a été menée en Allemagne, qui a abouti à la certification par l'EASA d'un dispositif intégré utilisant un Olympus HP pour la propulsion d'un planeur. Pour les universités, un modèle spécial, équipé de sondes de mesures diverses, est disponible.

L'Olympus est construit autour d'un compresseur centrifuge et d'une turbine axiale.

AMT Olympus - 01.jpg
Source : AMT Netherlands documentation
AMT Olympus - 02.jpg
Source : AMT Netherlands documentation
AMT_Olympus_-_03.jpg

Caractéristiques AMT Olympus

ConstructeurAMT
1er essais
Certification
TypeTurboréacteur à simple flux
Nb. construits

Dimensions

Diamètre130 mm5.1 in.
Longueur374 mm14.7 in.

Masses

Non équipé2900 g6.4 lbs
Equipé3845 g8.5 lbs

Performances

Régime Maximum108 500 t/mn108,500 rpm
Régime au ralenti t/mnrpm
Puissance max230 N51.7 lb
Puissance au ralenti13 N2.9 lb
Taux de compression3,8 / 1
Débit d'air max.450 g/s0.99 lbs/sec
Température max cont.750 deg.C1380 def.F

Consommations

Consommation640 gr/min22.5 oz/min
Consommation spécifique46.4 gr(KN*sec)1.64 lb(lb*hr)

Le temps requis pour atteindre les régimes max ou min est fortement influencé par la faible masse de la turbine axiale :

  • de min. RPM à max. RPM en moins de 4 secondes
  • de max. RPM à min. RPM en moins de 2 secondes.

La chambre de combustion est de type annulaire. Elle est doté d'un système de carburant à basse pression original, développé par AMT.

Le carburant est utilisé pour lubrifier les roulements des paliers avant et arrière. Un approvisionnement en huile séparé pour permettre la lubrification n'est donc plus nécessaire. La turbine est protégée par un contrôleur à microprocesseur (ECU) qui régule la performance maximale de la turbine dans les limites fixé au niveau du logiciel. L'ECU est entièrement automatique et ne nécessite aucun réglage