Skip navigation
sipa_200_top.jpg
Sipa 200 N917WJ de Randy Workman au décollage. Source : avec la courtoisie de Randy

SIPA 200 Minijet T-58


Il s'agit ici de présenter le SIPA 200 Minijet N°5, qui a subit un chantier de modifications important par rapport à l'original. Ces transformations ont pour origine les causes suivantes : 

  • Le réacteur Turboméca Palas a été conçu en 1950 et produit entre 1951 et 1958. Il s'agit donc d'un moteur très ancien, avec tout ce que cela peut comprendre : peu de compétence disponible pour l'entretenir, des pièces détachées introuvables,  un système de régulation rudimentaire, une consommation excessive, ...
  • Une faible poussée  (160 kg), et l'absence d'une génératrice permettant d'assurer une production d'énergie suffisante pour recharger la batterie ou asservir une pompe hydraulique gérant le train d'atterrissage et les volets.
sipa_200_03.jpg
Photo du nouveau compartiment moteur. Source : avec la courtoisie de Randy Workman

Une fois décapoté, on constate que l'implantation du réacteur GE T58 a complètement bouleversé le compartiment moteur : Auparavant, le Turboméca Palas était posé sur les 2 logerons situés au fond du compartiment moteur, sans aucun bâti. Le T58 est supporté par un bâti, lui même attaché à une nouvelle cloison créée de toute pièce  sur le dernier cadre du fuselage restant. On distingue toujours le réservoir d'alimentation d'huile moteur et celui d'alimentation vol dos (en bleu), mais le réservoir pour l'hydraulique du train d'atterrissage a été remplacé par une pompe hydraulique qui est alimentée en énergie par la génératrice du T58 (inexistante sur le Palas).  

sipa_200_02.jpg
Randy Workman effectuant le plein de son avion. Source : avec la courtoisie de Randy

Du point de vue extérieur, outre une décoration aux couleurs anglaise difficilement explicable, on notera :

  • Un nouveau dessin de l'arrière du fuselage, avec un allongement du fuselage d'un bon mètre.
  • L'absence de de béquille de queue rétractable (Randy est en train de regarder comment en ajouter une)
  • La présence de feux de signalisation sur les faces extérieures des deux dérives.
  • La présence d'aérations nouvelles, en particulier sur le nez, à l'avant gauche.
  • La présence de nouveau réservoirs supplémentaires en bout d'ailes (Origine Navion)

 Les dernières modifications concernent l'avionique, avec l'adaptation d'un pilote automatique.

sipa_200_01.jpg
Source : avec la courtoisie de Randy Workman
Sipa_200_owners.jpg
Heureux propriétaires : Betty et Randy Workman (Minijet N°5, USA), Josiane et Philippe BEZARD (N°7, France)
sipa_200_04.jpg
Source : Avec la courtoisie de Randy Workman

Configuration précédentes

sipa_200_05.jpg
Le SIPA 200 N°5 en provenance d'Argentine où il était stocké depuis de nombreuses années.
sipa_200_06.jpg
Le SIPA 200 N°5, après restauration et présentation à la presse. Source : Aeroplane Monthly, mars 1994